Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 21:54

On peut rêver mais il est aussi possible d’agir. Voici quelques idées simples pour rendre la raison à cette maudite télévision :

- Interdire la télévision privée. Bien radical me direz-vous et bien dangereux pour la liberté et la démocratie. Non ! Dangereux seulement pour les luttes de pouvoir et ce ne peut être que salvateur. Le programme scolaire n’est-il pas défini par l’État ? Personne ne se demande s’il est dangereux de laisser formater les jeunes esprits sans contre-pouvoir. La télévision de demain se devra d’être également un outil de formation et de découverte. Sa programmation sera exclusivement éducative. Les chaines seront thématiques et se placeront dans la continuité de ce que l’école offre à nos jeunes. Pourquoi ? Parce que le téléspectateur est passif.  Si on lui propose des idioties, il les avale.  Pourquoi ne pas guider cette passivité en laissant un large choix.

- Interdire l’Information télévisée. Pas question cependant de revenir à l’ORTF et à une communication contrôlée par le pouvoir politique en place. L’Information (vous noterez la majuscule) n’aura plus le droit de cité sur cette télévision nouvelle, pour en supprimer l’immédiateté et la partialité (puisque notre nouvelle télévision sera entre les mains de l’État). L’Information retrouvera sa place pleine et entière à l’écrit, là où le temps imposé à la publication fait tomber l’émotion et autorise le journaliste à creuser son sujet pour en offrir toutes les facettes à son lecteur.

- Offrir un large choix. C’est à cette seule condition que notre télévision nouvelle conservera un caractère attractif. Le choix des chaines thématiques permettra de rationnaliser l’offre de façon cohérente : Sciences, Langues, Histoire, Arts, Sports pourront être déclinés sur différentes chaines selon les ambitions et les publics. Il faut que chacun puisse trouver “chaussure à son pied” : Ludiques et didactiques pour les plus jeunes – ou les moins avertis –, complètes et analytiques pour les plus exigeants. Il faut rendre à chacun l’envie de découvrir.

- Favoriser le cinéma. Lui laisser le soin de divertir. Loin de moi l’idée d’interdire le divertissement. L’esprit a besoin de souffler pour rester alerte. Il ne sera pourtant plus question néanmoins de flatter la bêtise, la médiocrité ou encore le voyeurisme avec des jeux sans intérêt dont l’unique point commun est d’offrir le bonheur (sic !) par procuration. Mais le cinéma de demain ne peut être aussi dictatorial que la télévision d’aujourd’hui. Sa programmation ne peut être le fait d’un seul. Le cinéma de demain sera donc en VOD (vidéo à la demande). La base de données sera, bien sûr, gérée entre les mains de l’Institut National de l’Audiovisuel.

- Poursuivre et renforcer l’interactivité. Grâce à Internet, chaque programme offrira plusieurs accessoires en ligne : Pouvoir être visionner à nouveau, proposer du contenu – complémentaire et pédagogique – à l’attention des écoles et lycées, ouvrir un forum et y inviter des spécialistes pour stimuler le débat et les questions, permettre un suivi dans la durée des questions grâce une FAQ (foire aux questions)… Et cette liste n’est pas exhaustive.

Quand nous aurons la volonté de faire progresser les individus au lieu de les abrutir, de susciter la création au lieu de brider les prétentions, d’éveiller les talents plutôt que d’anesthésier les volontés, alors, peut être et peut être seulement, aurons-nous fait un pas sur le chemin de notre Humanité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Franz - dans Médias
commenter cet article

commentaires

DEVISE & OBJECTIF

« S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème ! » disait la devise Shadok.
Ça me paraît un excellent point de départ...

 

Shadok Devise

Archives